1006 familles issues de la région Nancéienne

 

Soit 4 295 patients sains ont été suivis depuis près de 20 ans. Cette étude d’envergure menée à Nancy a permis de suivre l’évolution de la santé d’un groupe composé de milliers de personnes.

La Cohorte STANISLAS  a permis de rassembler une multitude de données, particulièrement précieuses pour les chercheurs.

Qu’est-ce qu’une cohorte ?

Une cohorte, c’est un groupe de personnes présentant certaines caractéristiques communes. Des examens médicaux sont réalisés sur ces personnes afin de recueillir des données utiles dans le cadre de recherches médicales.

Quelles sont les spécificités de la cohorte Stanislas ?

La Cohorte STANISLAS, dont les membres ont été recrutés entre 1993 et 1995, est composée de 1006 familles, soit 4295 personnes au total. Tous les membres sont issus de la région de Nancy et ne présentaient, au début de l’étude, aucune maladie chronique. Les familles de cette Cohorte STANISLAS sont obligatoirement composées de deux parents, et d’au moins deux enfants biologiques.

En quoi cette étude est exceptionnelle ?

La principale force de cette étude réside en la période d’étude. Les patients ont en effet été suivis pendant près de 20 ans, avec des visites médicales régulières. Ce suivi – des mêmes personnes initialement saines – sur un temps aussi long, fait de cette étude un cas unique au monde. Au total, les membres de la Cohorte ont participé jusqu’à 4 visites médicales approfondies. Les examens et les questionnaires réalisés ont permis de recueillir, tout au long de ces années, des milliers de données. La 4e visite, effectuée par le Centre d’Investigation Clinique – Plurithématique (CIC-P) de Nancy et basée sur les examens et bilans déjà réalisés lors des précédentes visites, a été complétée par d’autres actes : échantillons sanguins et urinaires, électrocardiogramme, échocardiographie, etc.

A quoi servent les données recueillies ?

L’ensemble de ces informations, traitées de façon entièrement anonyme, permettent aux scientifiques et aux chercheurs de mener de multiples travaux. L’objectif poursuivi est d’étudier l’interaction des facteurs génétiques et environnementaux, dans le domaine
des maladies cardio-vasculaires, de l’obésité ou du diabète. La Cohorte ayant été suivie sur une longue période, cela permet d’étudier les évolutions des différents facteurs de risque identifiés.

1993-1995


Recrutement
des familles

1ère visite

1998-2000



2ème visite

2003-2005



3ème visite

2009



L'étude est confiée au CHU de Nancy et au CIC-P

2011-2016



4ème visite


LES DONNÉES RECUEILLIES

  • index de corpulence ;
  • habitudes de vie : (tabac, alcool, activité physique, nutrition, etc) ;
  • histoire familiale et histoire personnelle médicale;
  • pression artérielle...

VISITE CIBLÉE SUR L’INFLUENCE DU VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION

l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité et leurs complications

QUI SONT LES ACTEURS DE CETTE ÉTUDE ?

En 1993, la création de la Cohorte a été initiée sous l’égide de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), au Centre de Médecine Préventive (CMP) de Vandoeuvre-lès-Nancy.

En 2009, le CHU de Nancy devient le promoteur de la Cohorte et confie au Centre d’Investigation Clinique – Plurithématique (CIC-P) de Nancy deux missions essentielles :
∙ la conservation des données et échantillons
∙ la poursuite du suivi de la Cohorte.

Les objectifs de l’étude

Étudier

le rôle de la génétique et l’influence de l’environnement sur les facteurs de risque cardio-vasculaires.

Constituer

une banque de données permettant de suivre l’état de santé de la Cohorte sur une période longue (20 ans et plus).

Exploiter

ces données en les mettant à disposition d’équipes de recherche nationales et internationales.